Bonjour,

 

Bon, mon blog a tourné au ralenti cet été dû à mon rythme intensif à la plage et autres sorties.
Pourtant, côté lecture, je n'ai pas chômé.

Mon avis de ce jour se porte sur une belle oeuvre d' Agnès DESARTHE, Comment j'ai appris à lire.

Comment j'ai appris à lire
Photo Editions Stock

 

J'ai de suite été attiré par la 4ème de couverture lorsque je suis allée dans ma désormais " librairie préférée", la bien nommée L'esprit large à Guérande.

Le résumé :

"Apprendre à lire a été, pour moi, une des choses les plus faciles et les plus difficiles. Cela s’est passé très vite, en quelques semaines ; mais aussi très lentement, sur plusieurs décennies. 
Déchiffrer une suite de lettres, la traduire en sons fut un jeu, comprendre à quoi cela servait fut une traversée souvent âpre, et, jusqu’à l’écriture de ce livre, profondément énigmatique."

Comment apprend-on à lire ? Comment notre désir de lecture peut-il être entravé ? Comment l’écriture peut-elle rendre meilleur lecteur ? Cheminant à travers ses souvenirs, Agnès Desarthe mène une enquête passionnante, puisant au coeur d’un secret : celui de n’avoir pas aimé lire pendant longtemps.

 

Mon avis concernant ce livre:

Tout d'abord, de nombreux détails ne pouvaient que m'enchanter avec ce livre.

D'une part la qualité du papier : oui l'amour des livres, passe chez moi par la qualité du livre, le papier,son grammage, son odeur, son toucher.
Ce n'est pas un simple détail pour moi, qui ne pourrait jamais lire sur une tablette.
D'ailleurs, les Editions Stock l'indiquent bien à la fin du livre, je cite : "Pour l'éditeur, le principe est d'utiliser des papiers composés de fibres naturelles, renouvelables, recyclables et fabriquées à partir de bois issus de forêts qui adoptent un système d'aménagement durable.
En outre, l'éditeur attend de ses fournisseurs de papier qu'ils s'incrivent dans une démarche de certification environnementale reconnue. "

Aussi, une des premières choses qui m'a enchanté dans ce livre d'Agnès Desarthe, auteur que je ne connaissais pas, c'est la formidable qualité d'écriture de l'écrivain et son amour des mots qui font en font une formidable ôde à la littérature : des mots choisis, un style littéraire nourri et riche de sens, de recherches dans cet art de l'écriture.

Evidemment, je ne pouvais qu' être enchantée de lire Agnès Desarthe dont j'ai découvert un amour commun pour les oeuvres de Jacques Prévert  et de Gustave Flaubert.

Enfin, j'aime les livres qui m'apprennent quelque chose j'ai d'ailleurs toujours, sur ma table de chevet, un crayon à papier pour souligner, annoter, ...
C'est un réel plaisir que de souligner des mots nouveaux et les lire dans le dictionnaire. Avec Comment j'ai appris à lire, je n'ai pas été déçu de ce côté là.

La seconde partie du livre, qui concerne plus précisément la métier de traductrice de l'auteur, a été plus difficile à lire, un peu moins accessible mais tout aussi intéressante.
Comme le dit Agnès Desarthe, "Traduire, c'est dé-lire" : Le métier de traducteur m'a paru à la fois passionnant et tellement compliqué. Il ne s'agit pas de traduire littéralement mot pour mot un texte mais en comprendre, selon la langue, la culture, les traditions, le sens littéraire et en restituer au lecteur la magie des mots voulus par l'auteur.

En bref, et pour mon petit mot de la fin, Comment j'ai appris à lire est un livre complexe, passionnant, parfois difficile à lire mais dans lequel je n'ai pas eu "de mal à entrer".
J'espère avoir prochainement l'occasion de lire un autre livre d'Agnès Desarthe.

Bonne journée

~°~