Maman par-ci, Maman par-là ...

29 novembre 2013

Les Souvenirs - David FOENKINOS

Bonjour,

ça fait un bail que je ne suis pas venue ici poster un p'tit billet alors je me rattrape avec un billet de lecture (encore ;-) )

Je n'avais jusqu'à présent lu de David FOENKINOS que La Délicatesse, que j'avais adoré par la simplicité et la beauté du roman et le style littéraire de l'auteur.

Les Souvenirs

 

Il y a quelques jours, j'ai découvert un autre de ses romans, Les Souvenirs et avant de vous en donner mon avis, voici le résumé présent sur la Quatrième de couverture :

«Je voulais dire à mon grand-père que je l'aimais, mais je n'y suis pas parvenu.
J'ai si souvent été en retard sur les mots que j'aurais voulu dire.
Je ne pourrai jamais faire marche arrière vers cette tendresse.
Sauf peut-être avec l'écrit, maintenant. Je peux le lui dire, là.»
 
David Foenkinos nous offre ici une méditation sensible sur la vieillesse et les maisons de retraite, la difficulté de comprendre ses parents, l'amour conjugal, le désir de créer et la beauté du hasard, au fil d'une histoire simple racontée avec délicatesse, humour, et un art maîtrisé des formules singulières ou poétiques.
 
Mon humble avis de lectrice acharnée :p  :
 
Il y a des livres qui nous touchent, nous marquent, toute notre vie durant : Les Souvenirs est indubitablement un roman de cette trempe !
Ce roman est un des meilleurs livres que j'ai pu lire jusqu'à présent et son souvenir restera longtemps encré dans ma mémoire de lectrice (de toutes façons, je le relirai c'est évident).
 
J'y ai, là encore, retrouvé le style littéraire de David FOENKINOS, si simple, si beau, si bien écrit.
L'auteur sait nous toucher, nous émouvoir, nous faire sourire, par des mots simples, des mots qui parlent à tous.

Ce livre est tout simplement beau, et qui dit beauté d'un livre chez moi dit larmes alors oui, j'ai beaucoup pleurer ...
L'auteur nous parle de ses grands-parents avec une douceur attendrissante, un amour sans faille, ... C'est très beau !

J'ai évidemment beaucoup pensé à mes grands-parents en lisant ce roman, et j'ai beaucoup pleuré ... (encore )
 
UN GRAND MERCI à l'auteur pour cet ouvrage FORMIDABLE qui entre directement dans mon TOP 3 des meilleurs livres de ma vie, rien que ça !
Je vous invite évidemment à le lire si ce n'est pas fait et à m'en donner des nouvelles !
 
à bientôt (j'ai énormément de billets de lecture de retard ...) et bonne lecture
 
~°~


14 octobre 2013

Autobiographie d'une courgette - Gilles PARIS

Bonjour,

Nouvelle semaine, nouvelle lecture avec, cette fois, Autobiographie d'une courgette de Gilles PARIS, parue aux Editions Libra Diffusio.
Attirée par le titre de ce roman, je n'avais pas lu la Quatrième de couverture en l'empruntant à ma bibliothèque municipale.

 

autobiographie d'une courgette Gilles PARIS

 

La Quatrième de couverture :

Un nom de cucurbitacée en guise de sobriquet, ça n'est pas banal !
La vie d'Icare - alias Courgette - neuf ans, n'a rien d'ordinaire : son père est parti faire le tour du monde "avec une poule"; sa mère n'a d'yeux que pour la télévision, d'intérêt que pour les canettes de bière et d'énergie que pour les raclées qu'elle inflige à son fils.
Mais Courgette surmonte ces malheurs sans se plaindre ...
Jusqu'au jour où, découvrant un révolver, il tue accidentellement sa mère. Le voici placé en foyer.
Une tragédie ? Et si, au contraire, ce drame était la condition de rencontres et d'initiations - à l'amitié, à l'amour et au bonheur, tout simplement ?

Mon avis :

Lecture rapide et parfois émouvante d'un livre dont le narrateur, Icare, alias "Courgette" n'a que 9 ans.
Je n'ai pas trop aimé cette histoire dont le sujet de fond est trop bouleversant pour moi. Néanmoins, l'émotion et la tendresse sont là et je suis sûre que ce roman plairait beaucoup à mes filles.
Les histoires d'amitiés y sont très belles et l'Amour qui se dégage de ce livre est formidable.
En fait, si, j'ai aimé ce livre mais le sujet de base est tellement poignant que je me ferme : la violence faite envers un enfant me bouleverse trop et cette petite Courgette est tellement adorable :-)

 

Et vous, que lisez-vous en ce moment ? Un livre à me conseiller ?

Bonne semaine et bonne lecture à vous.

~°~

Posté par Mzelle CoKinette à 09:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 octobre 2013

Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites - Marc LEVY

Bonjour,

Et oui ça fait longtemps que je n'ai pas fait de billet sur mon blog, la fatigue de ma reprise d'activités a pris le dessus (mais ça commence à aller mieux).

J'en profite donc pour vous faire un petit résumé d'une de mes lectures de cet été (j'ai juste depuis lu 7 autres livres ...) , Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites de Marc LEVY en Editions Pocket.

Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites Marc LEVY

 

Tout d'abord, La Quatrième de couverture :

Quelques jours avant son mariage, Julia reçoit un coup de fil du secrétaire particulier de son père : comme elle l'avait pressenti, Anthony Walsh, homme d'affaires brillant, mais père distant, ne pourra pas assister à la cérémonie.
Pour une fois, Julia reconnait qu'il a une excuse irréprochable : il est mort.
Elle ne peut s'empêcher d'y voir le dernier clin d'oeil d'un homme qui a toujours eu le don de disparaître soudainement et de faire basculer le cours de sa vie.
Le lendemain de l'enterrement, Julia découvre que son père lui réserve une autre surprise.
Le voyage le plus extraordinaire de sa vie...et peut-être l'occasion de se dire, enfin, toutes ces choses qu'ils ne se sont pas dites.


Mon avis :

J'ai dévoré ce  roman de Marc LEVY très rapidement, comme chacun de ses livres que j'ai eu l'occasion de lire d'ailleurs : happée par cette histoire prenante et touchante.

Ce livre traite des relations d'une fille avec son père, de l'importance de la communication et ça m'a d'autant plus touché en pensant à ce que j'aurais moi-même pu dire à mon père avant qu'il ne décède, ou avait-il lui des choses à me dire ?

Ce qu'a vécu Julia est une grande chance et j'ai beaucoup aimé son père dans ce roman, Anthony Walsh, qui paraît au premier abord si fermé et pourtant si attentif, attentionné, aimant et drôle.

Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites est une histoire belle et touchante dont je recommande vivement la lecture. Encore une fois, Marc LEVY sait nous toucher en plein coeur même si, à la base, son histoire est peu probable.
Elle laisse tout de même un petit goût amer : pourquoi ne pas dire à quelqu'un qu'on aime ce que l'on a sur le coeur avant qu'il ne soit trop tard ?

 

Bonne semaine à vous et bonne lecture :-)

~°~

23 septembre 2013

Toi et moi, on s’appelle par nos prénoms – Marc LAVOINE et Driss El Kesri

Bonjour,

Allez, je rattrape petit à petit mon retard de billet de lecture avec, cette semaine, encore un livre qui traite de l’autisme :
Toi et moi, on s’appelle par nos prénoms.

 

IMG_9258


Tout d’abord, la Quatrième de couverture :

  « Un jour, il y a plus de vingt ans, je suis tombé par hasard sur les premiers numéros du Papotin, journal écrit par de jeunes autistes de l’hôpital de jour d’Antony. Je lis une interview d’André Dussollier (« Est-ce que tu aimes te ré-envelopper ? », « Comment te rinces-tu la bouche ? »), ou, ailleurs, cette phrase : « La seule raison pour laquelle je pourrais trouver Hitler rigolo, c’est qu’il ressemble à un éclair au chocolat. » Je n’en reviens pas. Une véritable liberté s’échappe de leurs textes, de leurs réflexions, de leurs dessins. Une vraie poésie. Comme un cadeau. Depuis, trente-quatre numéros ont paru, autant d’aventures et de rencontres. Ce livre en donne un aperçu, et ouvre un nouveau chapitre de leur histoire, qui me bouleverse depuis vingt ans. »Marc Lavoine

Des rencontres avec Barbara, Bartabas, Howard Buten, Carla Bruni, Camille, Jacques Chirac, André Dussollier, Ségolène Royal, Mgr Gaillot, Stéphane Hessel, Mireille Mathieu, Simone Veil, Zazie et bien d’autres…

Auteur-compositeur interprète, comédien, Marc Lavoine accompagne depuis vingt ans les jeunes autistes du
Papotin, journal créé et dirigé par Driss El Kesri. 

Mon avis :

Ce livre est un condensé d’interviews et de pensées des auteurs du journal Le Papotin (journal rédigé par des autistes) que je ne connaissais pas avant d’avoir lu cet ouvrage (pourtant 34 éditions sont déjà parues !).

Parfois drôles, d’autres fois émouvantes mais surtout pleines de bon sens, j’ai adoré les interviews tellement intéressantes et riches de sens.
J’ai apprécié le style de tous ces auteurs avec, je l’avoue, une petite préférence pour Arnaud et Carole dont j’ai énormément apprécié les questions posées.
J’ai souvent dérangé mon homme en pleine lecture pour lui lire des extraits qui m’ont plu tellement c’est bon de lire tout ça : il fallait que je lui fasse partager, à l’instant T, ces petites pépites de lecture.

Autre chose qui n’a rien à voir : je ne connaissais pas cet aspect de la personnalité de Marc Lavoine, chanteur et acteur que j’apprécie beaucoup et c’est avec un immense plaisir que je me dis que, décidemment, cet homme est vraiment un type bien et humain !

 

Si vous avez envie de passer un bon moment riche d’humanité, je vous invite, forcément, à lire ce livre et/ou découvrir le journal Le Papotin.

Bonne journée à tous

~°~

22 septembre 2013

L'entretien des orchidées

Bonjour,

Il y a quelques jours, j'ai eu la chance de participer à un cours gratuit sur l'entretien des orchidées organisé près de chez moi à la Socali.

Les orchidées sont des plantes que j'adore, j'en ai tout plein à la maison : de toutes formes et de couleurs différentes.

 

IMG_9431

Voici un condensé des conseils que j'ai noté :

  • Quand on nous offre une orchidée :

Il faut évidemment la poser dans une pièce lumineuse, près d'une fenêtre (mais sans soleil direct ! ), avec une différence de température entre le jour et la nuit (ex : une salle de bains éclairée).

 

  • L'arrosage :

Il faut arroser ses orchidées avec de l'eau de pluie ou de l'eau de source. Il faut éviter l'eau du robinet qui a tendance à atrophier les racines.
Arroser une fois par semaine (ou tous les 10 jours en hiver) : l'idéal et le plus simple est de leur faire prendre un bain dans une bassine pendant 15 minutes (ou tant que vous voyez des petites bulles dans l'eau).
Laisser sécher le pot à l'air libre pendant 1/4 d'heure avant de remettre le pot dans son cache.

  • Les engrais :

Lorsque l'orchidée est en fleur : mettre de l'engrais dans l'eau d'arrosage (ou de bassinage) une fois tous les 2 arrosages.
S'il s'agit d'une variété d'orchidée sans pot, vous pourrez vaporiser directement les tiges avec votre eau d'arrosage (avec ou sans engrais selon votre "planning" d'arrosage).
Un engrais naturel :
Mettre le côté rouge des bouchons de vin rouge dans le terreau (couper ce petit morceau de bouchon en 4 pour le mélanger avec le terreau).
 S'il y a beaucoup de tanins dans le fond d'une bouteille de vin rouge, vous pouvez le mélanger avec l'eau d'arrosage de votre orchidée : les tanins contenus dans le vin rouge sont un excellent engrais apprécié par les orchidées.

 

IMG_9481
Le ptit bain des orchidées

 

  • La floraison :

Une orchidée en bonne santé restera en fleur entre 3 à 6 mois (si vous oubliez de l'arroser lorsqu'elle est fleuri, la floraison durera plutôt 3 que 6 mois).
Si les boutons de fleurs en bout de tiges sont mous, l'orchidée manque d'eau.

  • Que faire quand l'orchidée ne fleurit plus ?

 Tout d'abord, laisser l'orchidée tranquille pendant 2 ou 3 jours sans la toucher.
Ensuite, si les tiges sont encore vertes, il ne faut pas les couper ! A l'inverse, si elles sont sèches, il conviendra de les couper au dessus du 2nd bourgeon (en partant de la base de la tige).

Afin qu'elle refleurisse, il ne faut pas hésiter à la "stresser" : pour cela, vous pouvez commencer par moins l'arroser (une fois tous les 15 jours ça suffira).
Aussi, entre mars et septembre, n'hésitez pas à mettre votre orchidée dehors, à l'abri du soleil : dans votre haie de jardin par exemple ( par contre, attention aux limaces ;-) ).

  • Les symptômes d'une orchidée mal en point :

* Les feuilles sont molles : l'orchidée manque d'eau.

* Les feuilles sont jaunes avec de grosses tâches noires : l'orchidée a été trop arrosé, évitez donc de le faire pendant un bon mois.

* Il y a des petites bêtes blanches sur les feuilles : Ce sont des cochenilles !!! Attention elles sont très coriaces et difficiles à éliminer.Pensez à éloigner vos autres orchidées s'il y en a d'autres proches de celle contaminée.
Le traitement : Vous pouvez déjà commencer à utiliser du savon noir avant toute chose.
Si ça ne suffit pas, utilisez le traitement "Cochenille systémique" (Fertiligène par exemple) et également un fixateur de produit (ou mouillant).

*Le bout des branches collent : c'est de la sève, il ne faut rien toucher et la laisser comme ça.
Si c'est au milieu de la tige : supprimez la fleur, coupez et mettez un "apaisant". Le but est simple : il s'agit de laisser remonter la sève jusqu'en haut des tiges.

  •  Le rempotage :

Une fois tous les 2 ans ça suffit amplement (Si l'orchidée refleurit régulièrement, inutile de la rempoter).

* Tout d'abord, toujours rempoter son orchidée dans un pot transparent : ça permet de voir plus facilement les racines et donc l'état de santé de la plante.
* Démoter la plante : enlever toutes les écorces.
* Couper toutes les racines sèches (assez court).
* S'il y a trop de grandes racines vertes, on peut tout à fait en couper quelques unes.
* Nul besoin de rempoter son orchidée dans un pot plus grand !
* Mettre une bonne poignée de terreau pour orchidée dans le fond du pot.
* Mettre la plante dans le pot en enroulant les racines si elle sont grandes et bien la placer.
* Mettre du terreau tout autour ou alors que des petites écorces : Les orchidées n'ont pas besoin de terre, il s'agit là juste d'un support pour bien les positionner.
* Ne pas arroser votre orchidée pendant 2 ou 3 jours. Puis, une fois par semaine si l'orchidée a des fleurs ou tous les 15 jours si votre plante n'a pas de fleur (sans oublier l'engrais dans l'eau d'arrosage pour un arrosage sur 2 donc en gros une fois par mois).

  • Quelques astuces :

Les orchidées miltonia-cambria ont besoin de plus d'ombre que les autres catégories d'orchidées.

Les orchidées Cymbidium peuvent être dehors jusqu'en novembre. Si la motte est trop grande, vous pouvez tout à fait la couper en 2 pour en faire 2 plantes.
Si la plante est dehors, arrosez-la, mettez de l'engrais et laissez votre plante tranquille pendant un mois et demi (vous pouvez mélanger 1/4 de terre de bruyère et 3/4 de terreau pour orchidée).



Ce fût un atelier fort appréciable et instructif et en plus, je suis repartie avec une orchidée que j'ai gagné en répondant correctement à une question posée.

 

IMG_9479
Merci LA SOCALI pour cet atelier et pour l'orchidée gagnée :-)

 

 

Alors voilà, j'espère que tous ces conseils vous seront aussi précieux et utiles qu'ils l'ont été pour moi :-)

 

IMG_9441



Bonne journée et bon entretien de vos orchidées

~°~

 

Posté par Mzelle CoKinette à 16:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,



19 septembre 2013

Métaphysique des tubes – Amélie NOTHOMB

Bonjour,

Pendant mes vacances d’été, j’ai eu l’occasion de découvrir, toujours grâce à la bibliothèque de ma commune, Métaphysique des tubes d’Amélie NOTHOMB.

IMG_9260

 

Avant de vous en dire davantage, voici la Quatrième de couverture :

« Métaphysique des tubes relate l’expérience d’un enfant surdoué « elle-même » qui prend conscience de la mort, du doute, de la fragilité, de l’amour et de la traitrise des adultes qui disposent de leurs rejetons au gré de leurs fantasmes. L’intrépide romancière s’attaque sans vergogne à un grave sujet.

Sa lucidité, son intelligence, sa paisible folie y font merveille et son humour gomme la cruauté du constat et l’ambition du projet. »
Hugo Marsan, Le Monde.

 

Mon avis :

Longtemps, écoutant notamment Amélie NOTHOMB dans des émissions littéraires, je me suis dit « ce genre de lecture n’est pas pour moi », je pensais que j’aurais du mal à comprendre ce style de lecture tant le discours de l’auteur me paraissait, comment dire, décalé oui c’est ça, décalé !
 …

Que de temps perdu !

Le style d’Amélie NOTHOMB, à la fois simple et complexe est passionnant, déroutant et pourtant si logique !
J’ai énormément apprécié ce roman aussi bien le monde de l’auteur que l’histoire en elle-même.
Ce roman, qui se lit très vite, est drôle et émouvant, formidablement bien écrit.

Je me suis évidemment précipitée à la bibliothèque pour en lire un autre, ce sera donc Stupeur et tremblements qui fera parti de mes prochaines lectures.

 

Et vous, connaissez-vous Amélie NOTHOMB ? Si oui l’appréciez-vous ?
Si vous deviez me conseiller un seul de ses ouvrages, ça serait lequel ?

Bonne journée

~°~

Posté par Mzelle CoKinette à 09:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 septembre 2013

L'exil des anges - Gilles LEGARDINIER

Bonjour,

Nouvelle semaine, nouvelle lecture, voici un nouveau billet d'avis concernant un livre lu pendant mes vacances : L'exil des anges de Gilles Legardinier.

 L'exil des anges Gilles Legardinier

Avant toute chose, le résumé en Quatrième de couverture :

Ils ne se connaissent pas, mais un même rêve leur a donné rendez-vous dans une mystérieuse chapelle des Highlands. Valeria, Peter et Stefan ignorent qu'ils sont la preuve vivante d'une découverte révolutionnaire sur les arcanes de la mémoire faite vingt ans plus tôt par deux scientifiques disparus. Une découverte que beaucoup voudraient s'approprier ? A n'importe quel prix.
Pour échapper à ceux qui les traquent, ils n'ont pas d'autre choix que de remonter à l'origine du secret dont ils sont les ultimes gardiens. Leurs souvenirs sont des sanctuaires. À eux d'en trouver les clés...

Mon avis :

Moi qui n'avais lu jusqu'à présent que les comédies de cet auteur ( Complétement crâmé! et Demain j'arrête !  ), ce polar m'a conquise.
Lecture très agréable dans mon lit ou bien sur la plage, j'ai dévoré ce thriller très bien écrit dont l'histoire est très intéressante et haletante (ce livre ferait d'ailleurs un excellent sujet de film ! ).

Gilles Legardinier est un auteur décidément aussi doué pour le polar que pour la comédie, je recommande donc vivement l'Exil des anges.
Date à retenir : Le 10 octobre paraîtra son prochain roman Et soudain tout change.

Bonne journée

~°~

 

Posté par Mzelle CoKinette à 09:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 septembre 2013

Les derniers petits plaisirs d'été même si c'est la rentrée !

Bonjour, bonjour,

 

Difficile de croire que la reprise est bien là avec un temps si beau et si chaud ces derniers jours.

C'est avec un plaisir non dissimulé que nous profitons, à notre rythme, des joies simples de la vie pour fêter la rentrée de mes 3 loulous qui s'est très bien passée.

Manger une glace , improviser un pique-nique à la plage le soir de la rentrée avec des amis et profiter d'un beau soleil couchant, se balader autour de la maison, cueillir des mûres, lire dans le jardin et se détendre :-)

 

IMG_9450

J'espère que vous avez tous passé une bonne rentrée :-)

Bonne journée

~°~

Posté par Mzelle CoKinette à 18:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

31 août 2013

Petit traité de l'abandon - Alexandre JOLLIEN

Bonjour,

J'ai découvert avec plaisir Alexandre JOLLIEN lors d'une émission , La Parenthèse Inattendue sur France 2.
Son caractère, son enthousiasme, sa manière de relativiser et d'apprécier la vie m'ont conquise.

C'est donc avec engouement que j'ai commandé plusieurs de ses ouvrages sur Amazon.

 

IMG_9427

J'ai d'abord lu Petit traité de l'abandon, Pensées pour accueillir la vie telle qu'elle se propose.

Tout d'abord, voici ce qui est écrit que la 4ème de couverture :

" Être vrai, me dépouiller des masques, oser l'abandon plutôt que la lutte, voilà qui me guide dans ce périple de l'existence, où jamais nous ne pouvons nous installer. Pour demeurer fidèle à soi, pour vivre une authentique simplicité du coeur, tout un art est requis. C'est celui-ci que j'ai librement esquissé ici.
Comment s'abandonner à la vie sans baisser les bras ? Comment goûter la joie sans nier le tragique de l'existence ? Comment traverser le découragement sans devenir amer ?
Ce Petit traité de l'abandon tente de dégager un chemin vers la liberté intérieure et de dessiner un art de vivre qui permette d'assumer les hauts et les bas du quotidien. Ni mode d'emploi, ni recette, juste des explorations pour découvrir quelques outils, et des exercices spirituels pour avancer. Ainsi, j'ai puisé dans la tradition philosophique et celle du zen une invitation à une vie plus simple, car le bonheur ne procède pas de l'accumulation mais du dépouillement. C'est la joie qui mène au détachement et non le contraire. D'où cet itinéraire vers l'abandon, né de mes joies et de mes blessures.

 

Mon avis :

Je garde un mauvais souvenir de mes cours de Philosophie du lycée là où la prof ne nous emmenait pas dans son univers mais nous énoncait simplement, ce que nous devions prendre pour dit  et acquis sans développer chez nous la moindre envie, la moindre liberté de penser ni liberté d'expression d'ailleurs bref aucun libre arbitre sur notre ressenti de qu'est-ce-que la philosophie ?
J'ai gardé quand même de très bons souvenirs de certains ouvrages dont je ne me séparerai jamais.

Alexandre Jollien, par le biais de certains sujets tels que l'abandon, la bienveillance, la fragilité et la patience ou encore l'humilité (la liste est non -exhaustive), nous emmène dans une réflexion intense et prenante de ce qu'est pour nous la vie et la manière de la ressentir, de la vivre, de la glorifier.
Il s'appuie tout d'abord d'un livre attribué au Bouddha, intitulé Soûtra du Diamant (je m'abstiendrais de vous le traduire en sanskrit ^^ ), dont j'avoue avoir eu beaucoup de mal à comprendre, à cerner et à en apprécier son sens réel .
C'est venu bien plus tard dans l'ouvrage, notamment grâce à l'instropection que permettent les écrits d'Alexandre Jollien.
Cet ouvrage a quelque chose d'à la fois simple et complexe, bouleversant même.
Tellement qu'il m'a fallu une seconde lecture de l'ouvrage pour essayer de vous retranscrire au mieux mon ressenti, par peur de ne pas réussir à vous expliquer correctement toute la beauté de ces mots (bon, ça tient aussi du fait que je n'avais pas en ma possession au moment de cette lecture de crayon à papier pour annoter des pages).
Le livre m'a offert un beau lâcher prise (bon il faut dire que j'étais assez détendue et ouverte à le recevoir puisque je l'ai lu lors de mon voyage à la Martinique - quand je vous disais que j'étais en retard de billets de lecture ;-) ) que ce soit à la 1ère ou même à la seconde lecture.

Bref, je le recommande, il est très agréable à lire.

Bonne journée

~°~

 

Posté par Mzelle CoKinette à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 août 2013

Comment j'ai appris à lire - Agnès DESARTHE

Bonjour,

 

Bon, mon blog a tourné au ralenti cet été dû à mon rythme intensif à la plage et autres sorties.
Pourtant, côté lecture, je n'ai pas chômé.

Mon avis de ce jour se porte sur une belle oeuvre d' Agnès DESARTHE, Comment j'ai appris à lire.

Comment j'ai appris à lire
Photo Editions Stock

 

J'ai de suite été attiré par la 4ème de couverture lorsque je suis allée dans ma désormais " librairie préférée", la bien nommée L'esprit large à Guérande.

Le résumé :

"Apprendre à lire a été, pour moi, une des choses les plus faciles et les plus difficiles. Cela s’est passé très vite, en quelques semaines ; mais aussi très lentement, sur plusieurs décennies. 
Déchiffrer une suite de lettres, la traduire en sons fut un jeu, comprendre à quoi cela servait fut une traversée souvent âpre, et, jusqu’à l’écriture de ce livre, profondément énigmatique."

Comment apprend-on à lire ? Comment notre désir de lecture peut-il être entravé ? Comment l’écriture peut-elle rendre meilleur lecteur ? Cheminant à travers ses souvenirs, Agnès Desarthe mène une enquête passionnante, puisant au coeur d’un secret : celui de n’avoir pas aimé lire pendant longtemps.

 

Mon avis concernant ce livre:

Tout d'abord, de nombreux détails ne pouvaient que m'enchanter avec ce livre.

D'une part la qualité du papier : oui l'amour des livres, passe chez moi par la qualité du livre, le papier,son grammage, son odeur, son toucher.
Ce n'est pas un simple détail pour moi, qui ne pourrait jamais lire sur une tablette.
D'ailleurs, les Editions Stock l'indiquent bien à la fin du livre, je cite : "Pour l'éditeur, le principe est d'utiliser des papiers composés de fibres naturelles, renouvelables, recyclables et fabriquées à partir de bois issus de forêts qui adoptent un système d'aménagement durable.
En outre, l'éditeur attend de ses fournisseurs de papier qu'ils s'incrivent dans une démarche de certification environnementale reconnue. "

Aussi, une des premières choses qui m'a enchanté dans ce livre d'Agnès Desarthe, auteur que je ne connaissais pas, c'est la formidable qualité d'écriture de l'écrivain et son amour des mots qui font en font une formidable ôde à la littérature : des mots choisis, un style littéraire nourri et riche de sens, de recherches dans cet art de l'écriture.

Evidemment, je ne pouvais qu' être enchantée de lire Agnès Desarthe dont j'ai découvert un amour commun pour les oeuvres de Jacques Prévert  et de Gustave Flaubert.

Enfin, j'aime les livres qui m'apprennent quelque chose j'ai d'ailleurs toujours, sur ma table de chevet, un crayon à papier pour souligner, annoter, ...
C'est un réel plaisir que de souligner des mots nouveaux et les lire dans le dictionnaire. Avec Comment j'ai appris à lire, je n'ai pas été déçu de ce côté là.

La seconde partie du livre, qui concerne plus précisément la métier de traductrice de l'auteur, a été plus difficile à lire, un peu moins accessible mais tout aussi intéressante.
Comme le dit Agnès Desarthe, "Traduire, c'est dé-lire" : Le métier de traducteur m'a paru à la fois passionnant et tellement compliqué. Il ne s'agit pas de traduire littéralement mot pour mot un texte mais en comprendre, selon la langue, la culture, les traditions, le sens littéraire et en restituer au lecteur la magie des mots voulus par l'auteur.

En bref, et pour mon petit mot de la fin, Comment j'ai appris à lire est un livre complexe, passionnant, parfois difficile à lire mais dans lequel je n'ai pas eu "de mal à entrer".
J'espère avoir prochainement l'occasion de lire un autre livre d'Agnès Desarthe.

Bonne journée

~°~



Fin »