Bonjour,

J'ai découvert avec plaisir Alexandre JOLLIEN lors d'une émission , La Parenthèse Inattendue sur France 2.
Son caractère, son enthousiasme, sa manière de relativiser et d'apprécier la vie m'ont conquise.

C'est donc avec engouement que j'ai commandé plusieurs de ses ouvrages sur Amazon.

 

IMG_9427

J'ai d'abord lu Petit traité de l'abandon, Pensées pour accueillir la vie telle qu'elle se propose.

Tout d'abord, voici ce qui est écrit que la 4ème de couverture :

" Être vrai, me dépouiller des masques, oser l'abandon plutôt que la lutte, voilà qui me guide dans ce périple de l'existence, où jamais nous ne pouvons nous installer. Pour demeurer fidèle à soi, pour vivre une authentique simplicité du coeur, tout un art est requis. C'est celui-ci que j'ai librement esquissé ici.
Comment s'abandonner à la vie sans baisser les bras ? Comment goûter la joie sans nier le tragique de l'existence ? Comment traverser le découragement sans devenir amer ?
Ce Petit traité de l'abandon tente de dégager un chemin vers la liberté intérieure et de dessiner un art de vivre qui permette d'assumer les hauts et les bas du quotidien. Ni mode d'emploi, ni recette, juste des explorations pour découvrir quelques outils, et des exercices spirituels pour avancer. Ainsi, j'ai puisé dans la tradition philosophique et celle du zen une invitation à une vie plus simple, car le bonheur ne procède pas de l'accumulation mais du dépouillement. C'est la joie qui mène au détachement et non le contraire. D'où cet itinéraire vers l'abandon, né de mes joies et de mes blessures.

 

Mon avis :

Je garde un mauvais souvenir de mes cours de Philosophie du lycée là où la prof ne nous emmenait pas dans son univers mais nous énoncait simplement, ce que nous devions prendre pour dit  et acquis sans développer chez nous la moindre envie, la moindre liberté de penser ni liberté d'expression d'ailleurs bref aucun libre arbitre sur notre ressenti de qu'est-ce-que la philosophie ?
J'ai gardé quand même de très bons souvenirs de certains ouvrages dont je ne me séparerai jamais.

Alexandre Jollien, par le biais de certains sujets tels que l'abandon, la bienveillance, la fragilité et la patience ou encore l'humilité (la liste est non -exhaustive), nous emmène dans une réflexion intense et prenante de ce qu'est pour nous la vie et la manière de la ressentir, de la vivre, de la glorifier.
Il s'appuie tout d'abord d'un livre attribué au Bouddha, intitulé Soûtra du Diamant (je m'abstiendrais de vous le traduire en sanskrit ^^ ), dont j'avoue avoir eu beaucoup de mal à comprendre, à cerner et à en apprécier son sens réel .
C'est venu bien plus tard dans l'ouvrage, notamment grâce à l'instropection que permettent les écrits d'Alexandre Jollien.
Cet ouvrage a quelque chose d'à la fois simple et complexe, bouleversant même.
Tellement qu'il m'a fallu une seconde lecture de l'ouvrage pour essayer de vous retranscrire au mieux mon ressenti, par peur de ne pas réussir à vous expliquer correctement toute la beauté de ces mots (bon, ça tient aussi du fait que je n'avais pas en ma possession au moment de cette lecture de crayon à papier pour annoter des pages).
Le livre m'a offert un beau lâcher prise (bon il faut dire que j'étais assez détendue et ouverte à le recevoir puisque je l'ai lu lors de mon voyage à la Martinique - quand je vous disais que j'étais en retard de billets de lecture ;-) ) que ce soit à la 1ère ou même à la seconde lecture.

Bref, je le recommande, il est très agréable à lire.

Bonne journée

~°~