Bonjour,

Depuis quelques temps, je lis pas mal d'articles de presse sur les réseaux sociaux et le ras le bol de leurs utilisateurs.
J'en ai pris conscience il y a quelques semaines, lorsqu'en mettant à plat tout mon cursus professionnel via internet (CV en ligne, sites de recrutements,... ) j'ai décidé tout simplement de supprimer ma présence des réseaux sociaux professionnels.

Les réseaux professionnels kesako ?

viadeo-et-linkedin
Image du net

Viadéo, Linkedin sont notamment 2 réseaux sociaux professionnels qui permettent, soit-disant, d'étoffer son relationnel professionnel.
Je m'y suis inscrite il y a quelques années lorsque j'avais reçu, par mail, un parrainage de mon ancienne boss.
Voyant que de nombreux salariés de la société qui m'employait y étaient inscrits également, j'ai décidé de sauter le pas et y ait crée mon profil.
Comme cela ne suffisait pas, j'ai même pris l'offre payante, pensant que ça pourrait donner de la visibilité à mon profil et pourrait développer mon cursus professionnel.

Au final, ce n'est absolument pas le cas !
Quel intérêt réellement d'avoir, une liste de contacts plus ou moins faramineuses ? AUCUN
Ce genre de réseaux sociaux professionnels est, selon moi, une nouvelle "tendance" typiquement parisienne, un amer constat du besoin narcissique grandissant chez certains de se mettre en avant, d'en raconter le plus possible ...

Rester en contact avec des personnes de mon ancien univers professionnel ne m'intéresse pas, tout comme ça ne m'intéresse pas qu'il sache ce que je fais désormais : ça m'énervait vraiment de voir que des personnes "venaient sur mon profil" par curiosité malsaine, pour voir où j'en étais dans mon cursus depuis que je suis au chômage sans même demander de mes nouvelles.
Et puis les personnes avec lesquelles je souhaite rester en contact, au final, quel utilité d'être en contact avec elles sur un réseau social professionnel puisque j'ai déjà leurs coordonnées et je peux les contacter quand je veux.
C'est d'ailleurs ce que j'ai fait lorsque j'ai eu besoin, pour ma reconversion, de faire des "enquêtes métiers" : les personnes avec lesquelles j'étais restées en contact m'ont donné de leur temps très gentillement.
Les personnes de mon réseau professionnel qui m'ont demandé "en contact" et que je ne connaissais pas : aucune ne m'a répondu lorsque je les ai sollicités !

Et facebook alors ?

Facebook
Image du net

 

Même constat pour facebook aussi.
Je ne parle que de facebook parce que Twitter, je me suis désincrite en moins de 48heures tellement le manque d'intérêt et d'utilité m'a paru évident.
J'ai toujours passé beaucoup (trop) de temps sur facebook, d'autant plus depuis que je suis au chômage ...
C'est agréable de se sentir "entouré", sur la blogosphère, lorsque, suite à un déménagement, on ne connaît pas grand monde dans son quartier.
Mais là aussi, j'ai de plus en plus ce sentiment grandissant, que ça ne sert à rien, que j'y perds mon temps (ce n'est pas la 1ère fois je l'avais déjà évoqué dans un précédent billet il y a un an de ça !).
J'ai des moments difficiles, comme tout le monde j'en conviens, et j'ai pris cette mauvais habitude d'étaler sur facebook, mes coups de gueules et mon mauvais caractère.
Certains diront que je l'ai cherché mais bon sang, j'en ai ras le bol des leçons de morale à 2 balles, des avis sur ma vie ou sur ce que je dis comme si j'avais 14 ans ...

Alors oui, une pause me sera salutaire parce que finalement, même avec facebook, les vrais amis, savent comment me joindre, autrement que par ordinateurs interposés ... parce que je suis aussi une personne agréable, drôle, sensible et de bons conseils et que certains le savent sans avoir à me lire sur Facebook !

 

 

Bonne journée

~°~