Bonjour, bonjour,

Oui je sais, mon titre fait très "groupe de paroles" et détermine vraiment le besoin de me livrer et partager avec d'autres, dans la même situation, mon ressenti sur "qu'est-ce-qu'être au chômage ?"

Difficile en ce moment d'agrémenter ce blog avec d'autres billets que des recettes ou des avis littéraires et pour cause: je n'ai pas vraiment l'impression d'avoir des journées passionnantes.

 

Groupe-de-parole-comment-j-ai-appris-a-dire-je_imagePanoramique500_220
Image Psychologie.com

 

Cela fait déjà 11 mois que je ne travaille plus, que je suis au chômage comme on dit ...

11 mois pendant lesquels, pourtant, je n'ai pas chômé ...

Nous avons déménagé et réorganisé de manière plutôt positive notre nouvelle vie.
J'ai accordé énormément de temps à mes enfants comme il ne m'avait pas été permis de le faire depuis mon congé parental écourté (et ça, c'est vraiment un travail à temps plein parce que leurs emplois du temps ont été plus que chargés durant cette année scolaire).
J'ai fait un bilan de compétences pendant 3 mois, me suis inscrite à un concours et révisé longtemps avant mon épreuve ...
J'ai été reçu à ce-dit concours mais avec une note malheureusement insuffisante pour avoir une place dans l'école que je souhaitais ...
J'ai fait à nouveau le point sur mon avenir professionnel et mon CV (ça aussi, ça prend vraiment un temps fou) ...
J'ai perdu mon "père" et mine de rien, même si je n'avais aucun contact avec lui, j'ai été très chamboulé ...
Je me suis inscrite dans une salle de sport : j'ai dû y aller 5 fois à tout casser ...
Et récemment, je me suis remise à l'allemand en attendant d'utiliser mes heures de DIF pour faire une formation en anglais (Pôle emploi propose vraiment énormément de possibilités de formations quand on est motivé, il suffit simplement de se bouger ! ).

Bref, je n'ai pas chômé ...
J'ai pu également jouir de plaisirs plus personnels grâce à ce temps qui m'est accordé :

J'ai commencé mon arbre généalogique (c'est passionnant !).
Je lis encore plus qu'avant (entre un et 2 livres par semaines) et je m'en délecte (vive la bibliothèque municipale ) .
Je me remets peu à peu à la couture sans encore trop "oser" détruire mon trésor : couper mes beaux tissus qui s'accumulent!
Je me suis mise au jardinage : fleurs et potagers sont un plaisir quotidiens :-)
J'ai eu du temps avec mes enfants et mon homme et ça c'est juste trop bien :-)

Enfin je me balade, découvre un peu plus chaque fois cette belle région de France.

Tout cela fait 11 mois bien chargés, vraiment, pourtant, que c'est difficile d'être au chômage...

Quotidiennement, je me sens dévalorisée, inutile, avec cette bizarre sensation de perdre mon temps alors qu'au contraire je l'octroie pour mes enfants et leur bien-être!
Je ne pense pas réagir par égoïsme car j'ai toujours fait passer mes enfants avant moi, mais il est vraiment temps que je retravaille : avoir une vie sociale, l'impression d' enrichir ses journées (et s'enrichir tout court d'ailleurs aussi parce que niveau finances c'est pas la joie non plus), faire un bilan plus positif de mes journées (j'ai toujours cette douloureuse sensation de ne rien avoir d'intéressant à dire, d'avoir des journées insignifiantes).
Rencontrer de nouvelles personnes parce que, mine de rien, ce déménagement m'a fait perdre contact avec pas mal de monde, des "copines" que je pensais être des amies, à tort ...

C'est d'autant plus difficile d'être "au chômage" car, dans cette période d'attente dévalorisante, j'ai l'impression de passer mon temps à me plaindre, devenir aigrie ... Le chômage est un cercle vicieux moralement qu'il faut combattre tous les jours!

Je me lève tôt, je prends soin de moi, je suis assez active dans ma recherche d'emploi (bien que, les vacances d'été approchant, je suis plus dans une phase d'attente là) et je m'efforce de garder le moral (pas vraiment certaine sur ce dernier point mais c'est toujours positif de l'écrire lol).
On se renferme en se disant qu'on est différent des autres, qu'ils font des choses tellement plus intéressantes que les notres, des choses à dire tellement plus intelligentes aussi alors que ce n'est finalement pas le cas : c'est à nous d'enrichir nos journées et ça, durant ces 11 mois, je l'ai compris bien trop tard ... Certes j'ai fait pas mal de choses, mais j'ai été également beaucoup trop dans une phase d'attente, en espérant qu'il se passe quelque chose ... J'ai eu tort ... Parce que si l'on attend qu'il se passe quelque chose dans sa vie sans ne rien tenter, et bien il ne se passera absolument rien .
Je pense que c'est ce constat qui me donne cette impression d'avoir perdu mon temps,certains soirs venant, me dire "encore une journée de perdue" ... C'est terriblement frustrant ...

Bref, tout ça pour dire que j'ai bien conscience du contenu un peu creu et manquant d'humour ces derniers temps sur ce blog mais ça passera ;-)

 

Bonne journée

~°~