Bonjour,

Nouvelle semaine, nouvelle lecture, je vais évoquer ici mon ressenti suite au livre de Véronique OLMI, Nous étions fait pour être heureux.

nous étions fait pour être heureux

Le "teasing" en 4ème de couverture :

« C est étrange comme il suffit d un rien pour qu une vie se désaccorde, que notre existence, tellement unique, si précieuse, perde son harmonie et sa valeur. »

Quand Suzanne vient dans la maison de Serge à Montmartre, il ne la remarque pas. Elle accorde le piano de son fils. Elle est mariée, lui aussi, et à 60 ans il a ce dont rêvent les hommes : un métier rentable, une jeune femme parfaite, deux beaux enfants. Pourquoi soudain recherche-t-il Suzanne qui n est ni jeune, ni belle, et apparemment ordinaire ? Pourquoi va-t-il lui confier un secret d enfance dont il n a jamais parlé et qui a changé le cours de sa vie ?

Pour évoquer la passion naissante, les vérités enfouies et coupables, l absence, le désir et les peurs, Véronique Olmi décline avec subtilité, en musique douce, juste et fatale, ces moments clefs où les vies basculent et cherchent désespérément la note juste.
 
Mon avis :
 
Le livre se lit très facilement, l'écriture est fluide et simple bref, vraiment accessible pour tout le monde.
Je n'ai pas trouvé que ce livre décrivait une belle histoire d'amour.
Au contraire, j'ai trouvé que cette histoire d'adultère était incohérente (et c'est bien ce que l'auteur cherchait à nous faire comprendre je pense), incompréhensible et au final triste ...

Triste pour Suzanne qui n'était pas malheureuse dans sa vie mais ce changement de vie ne l'a pas rendu plus heureuse pour autant.
J'ai eu cette désagréable sensation de vécu d'une femme qui se sacrifie pour un homme qui n'en vaut pas la peine. J'ai tellement eu mal que j'avais parfois eu cette impression de réalisme saisissant, comme-ci ce livre était une histoire vraie vécue par l'auteur ...
Autant Suzanne est un personnage qui m'a "parlé" que j'ai trouvé passionnant (le moment où Serge la "voit" enfin pendant qu'elle danse m'a transcendé, j'ai adoré la manière dont l'auteur à décrit ce moment ), autant Serge m'a paru insignifiant et pathétique. Sa blessure d'enfance ne m'a pas parlé, j'ai peut-être manqué d'empathie, surement ...
 
C'est bizarre parce qu'en fermant le livre je me suis dit que je n'avais pas du tout aimé cette lecture mais au final ce n'est pas forcément le livre que je n'ai pas aimé, c'est l'histoire qui m'a trop blessé car n'oublions pas, un adultère ne fait pas rêver et ne doit pas faire rêver ... Un adultère c'est 2 personnes qui vivent l'instant présent pensant égoïstement qu'ils vivent les meilleurs moments de leur vie mais au final, n adultère ravage tout sur son passage et personne n'est épargné ...
 
Par contre, un point que j'ai adoré, qui ma particulièrement parlé, c'est le lieu de l'histoire : Montmartre ... mon quartier de Paris préféré. Montmartre si bien décrit par Véronique OLMI, ses rues et son ambiance.

Pour finir, pas grand chose à dire à part "Lisez-le !"  car il est à la fois beau et triste un peu comme la vie quoi !
 
Bonne journée
 
~°~