Bonjour,

Le réveil de ce jour est rude et s’est déçue et groguie que je me suis levée ce matin pour aller travailler.

Chacun à ses convictions politiques et je ne me permettrais pas ici de faire la critique des résultats et de ce qui nous attend dans les 5 années à venir : on verra bien, on n’a plus le choix.
Oh et puis si, après tout, je suis sur mon blog, j’ai le droit de dire ce que je pense !

Je suis sidérée de voir les réactions d’un grand nombre de personnes, cette haine dans les mots et cette inconscience dans leurs raisons si déraisonnables parfois.

Cette élection présidentielle n’était apparemment au final pas une élection pour adhérer à des idées, mais bien une élection pour « dégager un homme ».

Beaucoup de votants ne sont pas socialistes, ils sont juste « antisarkozystes ».

Ce « Monsieur Hollande », souhaite être jugé sur la justice et la jeunesse … Dans 5 ans, c’est cette dernière qui hurlera j’en suis sûre à l’injustice.
Les jeunes socialistes à l'époque de l'élection de Mitterand ont à présent 42 ans et ont voté en majorité à droite, il y a bien un raison ...

« Monsieur Hollande », vous ne serez jamais le Président de tous, je ne me reconnais pas en vous …
C'est bien beau de se plaindre du Fouquet's lorsqu'on affrète 4 jets privés pour venir à Paris ...

Remettez la retraite à 60 ans, grand bien vous en fasse à la rigueur ma mère pourra la prendre, mais ne croyez vous pas qu’il faut avertir du coup cette jeunesse inconsciente qu’elle n’aura pas le droit à la retraite ? …

Merci de vous souvenir que presque la moitié des français a choisi Nicolas Sarkozy !!!

Un grand MERCI à vous, Monsieur le Président, car c’est en tant que tel que vous resterez à mes yeux.
Vous resterez LE Président réformateur de la Vème République dont la moitié des français n’aura pas comprit la nécessité. Le Président qui n’aura pas cherché à vendre du rêve et du vent pour être populaire mais plutôt le Président qui a lutté par monts et par vaux pour maintenir la France sur le cap face à la crise.
Maintenant, Monsieur le Président, pensez à vous, loin des insultes et des bassesses de certains français. L’Histoire vous donnera raison.

J’ai peur, je suis en colère, je suis déçue.
Un nouveau jour s’est levé et ce n’est pas une belle journée.

 

Je ne cherche pas les commentaires (et d’ailleurs comme c’est mon blog j’anticipe les remarques négatives et n’accepterai, s’il y en a, que les commentaires qui me conviennent !), je souhaitais juste un défouloir.

Nicolas_Sarkozy

MERCI MONSIEUR SARKOZY, du fond du cœur …

~°~